Le cantonnement-la porcelaine-l'émail-les calculs- puis le soleil

Jour 12: Ma motivation pour créer ne diminue pas mais cette création céramique évolue.  Mon « jardin à la française » se transforme petit à petit en « jardin anglais ».  Mes cheveux plaqués raides redeviennent des cheveux ondulés au naturel.  Est-ce vraiment un souci ?

 

Cet hiver ma vie a été mise à nue et ses derniers jours ont ouverts une porte vers un nouveau départ.  La porcelaine a retrouvé sa place dans mon atelier après quelques années d’absence.  Sa translucidité et fragilité me correspondent.

 

Je continuerai mes recherches de calculs des émaux, de telle manière qu’ils épouseront la porcelaine sans l’étouffer et la mettront en valeur avec discrétion.      Deborah

                                                                                                             


08/04/2020 : Jour 22:  Ces pages sont vides comme les rues, pas de voitures, motos, vélos, ni personne.  Ressaisis-toi. Je l'ai retrouvé. Il m'a attendu, mon cahier.  Sa patience est épatante. Il a gardé mes inspirations, calculs et notes sans s’éloigner.  Hélas!  honneur est dû ! Cette formule sera équilibrée: R3O2 : RO : R2O  tic, empirique,  tac, moléculaire;  au moins;    j'y ai pensé.  


17/04/2020 : Jour 31 : Mes lumières s'éteignent. Le soleil ne se lève plus. Les illuminations du ciel sont parties. Elles ne reviendront plus.


03/05/2020 : Jour 49:  Ces derniers jours se sont passés dans les vapes et les nuits s'allongent.  Le sommeil réparateur oublie de faire son travail. L’épuisement mental s'installe. La cuisson des tessons des tests des émaux attendent. Le four est vide. La boutique ne voit personne et les rues sont toujours vides. 


30/06/2020 : Toujours en confinement mais pas les autres... : Je l'ai attendu. Sortant du four délicatement portant des gants car elles sont chaudes. Le soleil se lève à nouveau.  Après des heures de calculs,  de tests, un résultat est révélé.  Un émail satin sans défaut. Il nappe la porcelaine finement, sans la toucher.  Ce contentement ne définit pas les émotions que j'approuve. Elles ne peut pas être extériorisées après un confinement éprouvant, vécu en souffrance.